Article


LES FÊTES DE GRACIA COMME VOUS NE LES AVEZ JAMAIS VUES !


pour La Barcelonaise – 2017

 

 

Barcelonais bien installés ou touristes de passage, il est impossible d’échapper aux Fêtes de Gracia qui se déroulent tous les ans à partir du 15 août, depuis plus de 200 ans !

Véritable tradition donc, plusieurs rues du quartier s’ornent de leur plus belles décorations et se transforment le temps d’une semaine en un paysage enchanteur, pour le plus grand bonheur des passants. Cette année, 21 rues se disputent la première place de cette compétition ! 

Mais alors, comment se préparent de telles fêtes et comment sont confectionnées les décorations ?
La Barcelonaise est partie en mission toute l’année au sein de l’équipe de la Carrer Perill pour vous raconter chaque étape de cet évènement.

En octobre/novembre, après 1 à 2 mois de repos amplement (le mot est faible) mérité, les premières réunions commencent : debrief de l’édition achevée, concertation sur les améliorations à apporter durant les prochaines fêtes, suggestions d’idées pour la prochaine thématique…

En décembre, après plusieurs consultations et le vote du thème de l’édition à venir, commence à se poser la question de savoir quels éléments seront indispensables pour représenter au mieux la thématique et quels matériaux pourront être utilisés. En effet, il faut savoir qu’une des consignes  principales de la compétition est que les décorations soient réalisées avec le maximum de matériaux recyclés : cartons, bouteilles d’eau, sacs plastiques, rouleaux de papiers hygiéniques, bricks de lait et jus de fruits, boîtes d’oeufs… tout est utile !

Cette année, la Carrer Perill a choisi pour thématique les “Jeux Vidéo” : Il est donc prévu de représenter des Space Invaders, un Pac Man géant, un Mario Bros et sa voiture, un Donkey Kong, une fleur carnivore, des briques de Tetris, des barriques, des pièces de monnaie, des bananes, des champignons, des nuages et bien d’autres éléments complémentaires… la liste est longue !

En début d’année, la collecte et l’achat de matériaux commencent, quelques croquis sont dessinés, les premiers tests réalisés… avec plus ou moins de succès. C’est le début de longs mois de “colle, papier journal et papier mâché” pour donner forme à chaque élément. A l’atelier, les petites mains s’activent du matin au soir…

Durant plus de 6 mois, les différents éléments prendront peu à peu forme, des idées seront délaissées, de nouvelles surgiront… et les nombreuses couches de papier journal suivies de coups de pinceaux donneront vie à chaque élément !

Parallèlement, il est temps de songer à la programmation car les Fêtes de Gracia ne se limitent pas à la décoration : animations, repas, activités pour les petits et grands, conférences, projection de films, concerts sont à planifier… D’ailleurs, c’est toute l’année qui est ponctuée de divers événements – vermuts musicaux, fideua, chorifest, fêtes de la Saint-Jean… – afin de récolter des fonds pour pouvoir payer tous les frais liés au grand événement.

Les semaines passent, la petite équipe de Perill s’active craignant de ne pouvoir terminer les décorations à temps par manque d’effectif. Par chance, quelques personnes arrivent en renfort à 2/3 mois des fêtes et leur collaboration sera précieuse. En l’occurence, un expert en électricité propose de construire un circuit de leds pour illuminer les Space Invaders, et créé une application mobile pour jouer en direct à Tetris. Le moral des troupes remonte !

Déjà juin, il est temps de finaliser la liste des annonceurs qui apparaîtront dans le programme et de verrouiller la programmation des artistes et activités en s’assurant que tout le monde est dispo aux dates et horaires envisagés. Pendant que l’un réalise la couverture du programme en forme de Game Boy – les couvertures de programme les plus originales étant également récompensées -, l’autre se charge de la mise en page intégrale du programme qui doit être prêt fin juillet.

Nous sommes à 15 jours des fêtes, le stress monte. Il est temps de finaliser toute la décoration, mais il reste encore beaucoup à faire. Les structures pour les entrée, sortie et toit commencent à être construites. 

J-5 : Première pose de décoration en soirée, première mauvaise surprise au petit matin : quelqu’un a dû dans la nuit s’amuser à tirer sur la décoration qui a cédée… il va donc falloir réparer le toit en urgence, faire appel à un vigile de nuit et distribuer des affiches “Respect the decorations” dans les commerces et hôtels alentour.

Les 3 derniers jours sont les plus intenses, l’équipe travaille d’arrache-pied dans la rue, et la nuit du 14 août promet d’être longue pour que tout soit prêt le jour J !