Chronique


CRITIQUE D’ALBUM “GET OUT AND LIVE” DE MARTIN MEY

pour Les Zindéructibles – 2010

 

 

Il y a bien des artistes qui méritent d’être reconnus pour leur talent et leurs multiples facettes.
Tel est le cas du multi-instrumentiste Martin Mey.
Tour à tour pianiste, guitariste, chanteur, compositeur, arrangeur, “trafiqueur” de sons, c’est une véritable performance que nous offre cet homme-orchestre d’à peine 26 ans. Seul en scène, Martin sait tout faire… et il le fait bien !

C’est par une brise de vent frais qu’est introduit le 1er titre de l’album “Running Child”, ballade dont le chant et la guitare sont rapidement rejoints par une rythmique entraînante.
Changement de décor pour le très mystique “Snowing on the school” qui débute par un choeur quasi-religieux invitant au recueillement, sur lequel une basse très marquée et profonde fait son entrée.
La voix quant à elle est claire, murmurée, angélique.
Suit le très électrique et magnétique “Stuck in the box” qui met quant à lui en exergue les talents de “bidouilleur de sons” de Martin, dont la voix est particulière déformée.
Vient ensuite la guitare timide, intime, presque hésitante de “Late Night” qui va peu à peu nous emporter par un crescendo incessant, dans une sorte de spirale infernale où la question “What can I do now?” va revenir sans cesse jusqu’à en devenir entêtante.
Enfin, c’est par une ambiance plus planante que se referme cet EP.
Musique très étirée avec une rythmique toujours fortement présente, c’est sur une écriture pianistique arpégée et un traitement de la voix en écho que le titre de l’album “Get out and live” va être déclamé.

Martin nous livre dans son EP autoproduit, cinq univers entre folk, rock et trip hop reflétant la richesse de ses influences et l’étendue de son potentiel artistique.
Il aime jouer sur la juxtaposition et l’enchevêtrement des masses sonores, sur la démultiplication des sons, installant ainsi au fur et à mesure de ces superpositions, une ambiance musicale bien particulière nous invitant au voyage.
Sachant qu’en plus, il n’hésite pas à se lancer dans des improvisations lors de ses concerts rendant ainsi unique chacune de ses prestations, il vous est donc fortement recommandé de guetter ses prochaines dates pour ne pas le rater !